72H avec The Secret World

Ethyls_picture006

Dans une petite dizaine de jours maintenant, la poignée de complotistes ayant acheté The Secret World pourra se réjouir que leur exutoire virtuel ait eu la chance de durer au moins 1 an. Les plus avisés d’entre-eux savent pourtant très bien que malgré les chiffres de ventes pas incroyables, le jeu perdurera. Après tout, c’est une production Funcom, et leur Anarchy Online a maintenant 12 ans. Tout de même, dans le doute, je me suis dit qu’il était quand même plus sûr pour moi d’essayer le jeu maintenant. Ça tombe bien, il y a une offre d’essai de 72H. Tant pis, les trois premières saisons de 24 vont devoir attendre.

Ça fait assez longtemps que ce jeu me fait de l’œil. Les MEUPORGs originaux depuis dix ans sont aussi rares que les jours où je mange de la viande, et je tiens à préciser que je suis étudiant boursier. The Secret World promettait monts et merveilles avec un univers contemporain, un scénario basé sur les sociétés secrètes, des quêtes révolutionnaires et des bugs. Oui, ça reste un jeu Funcom, et je vous conseille d’aller lire (ou d’attrendre que je ponde) un article sur le lancement catastrophique d’Anarchy Online pour vous rendre compte que les Norvégiens sont vraiment de gros bourrins. Pourquoi ne m’étais-je pas alors lancé corps et âme dans cette production quasi-divine dès sa sortie ou même avant ? J’aurais pu faire partie de cette poignée d’élus qui se retrouvent au bon endroit au bon moment pour raconter des conneries probablement fausses et dire « j’y étais » (cf. La Bible). Je regrette de ne pas avoir été un apôtre lors de la release du Messie; je regrette de ne pas avoir été tel Dieu, beta testant Marie, mais voilà : j’étais pauvre, et un jeu à abonnement n’était pas dans mes plans.

Heureusement, le dieu Capitalisme était de mon côté et sa loi du marché allait sonner le glas du modèle subscription-based. Depuis le 12-12-2012 (« genre on a trop prévu l’coup »), le jeu devient abordable pour les gens aux bourses serrées. J’ai vidé les miennes, mais cela n’a pas fait apparaitre de boite du jeu chez moi, étrange. Déçu, je me suis forcé à oublier à grands renforts d’alcool et de cigarettes. Après six mois de ce régime pauvre en oligo-éléments (et non pas « gigolo-éléments » comme veut me faire croire mon correcteur orthographique), je me suis rendu compte que j’avais dépensé l’équivalent de vingt boites de The Secret World en futurs problèmes de foie et des poumons. Quel con ! Heureusement, je me suis souvenu que chez Funcom, on faisait toujours les choses à moitié. Ainsi, même si le jeu n’est pas à abonnement, j’ai pu profiter d’une période d’essai de 72H. Voici mon histoire.

Et là, j'ai été plongé dans du grand n'importe quoi.

Et là, j’ai été plongé dans du grand n’importe quoi.

Entrée #1 – 19/06/2013 à 19:42

Bordel de sa race, le téléchargement est gros. Enfin, pas trop, mais j’ai quand même envie de jouer rapidement. 16GB, avec ma connexion péruvienne, c’est super long. Oh, des épisodes de The X-Files…

Entrée #2 – 20/06/2013 à 3:21

Après quelques problèmes pour me connecter, je lance enfin le jeu. Les options graphiques sont poussées, pas comme ces saloperies de jeux développés pour les consoles. Tant mieux. Voyons-voir la création du personnage.

Il faut d’abord choisir sa faction parmi les trois proposées. On a les Illuminati, une société secrète qui renie les croyances religieuses et qui cherche avant tout le pouvoir. Les Templiers, des mecs qui n’ont apparemment pas compris qu’on était dans un jeu contemporain. Et puis au fond, là où le bon gout n’existe pas, il y a les Dragons, des hippies anarcho-gauchistes qui ont un nom kikoo et principalement basés en Corée. Du sud.

Illuminati, donc. La création du personnage est assez sommaire et manque de barbes, ça commence mal. La plus complète que j’ai pu trouver était une barbe finement taillée. La personnalisation du personnage est maigre. On peut choisir ses fringues de départ aussi : ça fait du bien de jouer à un jeu où on peut porter des jeans.

Bon, bah c’est parti.

"Hippies" est un motif de plainte tout à fait valable.

« Hippies » est un motif de plainte tout à fait valable.

Entrée #3 – 20/06/2013 à 4:33

Après une séquence d’intro de cinq minutes avec le moteur du jeu, je sais que mon personnage a des pouvoir, et je sais plus ou moins pourquoi : il a avalé un insecte brillant. C’est comme Peter Parker, mais en plus nutritif. Cette cutscene est surtout l’occasion de montrer que chez Funcom on fait bien les choses niveau voice-acting. C’est à un niveau jamais vu pour un MMORPG, frôlant ce que l’on fait de mieux tous genres confondus. Mes oreilles sont heureuses.

Malheureusement, c’est aussi l’occasion d’apprendre qu’on joue un personnage muet. D’ordinaire, je n’ai rien contre, ça favorise même plutôt l’identification au personnage (et/ou inversement). Par contre, dans des scènes de dialogues aussi bien foutues, ça casse un peu l’immersion.

– « Tu veux des chips ou des cacahouètes ? »

– …

– « D’accord, faisons comme ça ! »

Bon, par contre, comme je joue Illuminati, ma ville de départ est New York. Et ça, c’est le summum de la classe. Je n’ai pas beaucoup vu la ville, mais c’est aussi beau que dans la vraie vie du monde réel, et je m’y connais (ça fait bien dix ans que j’alterne entre divers wallpapers de NYC). Je parle à quelques NPCs et je me retrouve dans le quartier général de ma faction. C’est l’occasion de rencontrer un savant fou adepte du LSD ayant travaillé pour les plus grandes organisations de notre mère patrie : NSA, CIA, DGSE… du coup, il me branche à une machine et je fais une simulation de catastrophe nucléaire, ou quelque chose du genre.

Et là, place au gameplay. C’est grosso-modo un tutorial qui permet de se familiariser avec le jeu dans un environnement sain : on ne peut pas mourir et il y a des monstres avec des tentacules. Un enfant pourrait donc le faire. Dans ce MMO, pas d’auto-attack, même le plus simple tir de fusil à pompe nécessite une pression d’une touche de 1 à 7. La barre de raccourcis possède sept emplacements, et avec les sept emplacements de skills passifs, on se fait son build. C’est une méthode simple et efficace qui a le mérite d’éviter de trop remplir l’écran avec des barres moches, donc j’aime.

Tel une femme sortant de la douche, le jeu est beau et propre. Il n’est pas le plus magnifique au monde mais on a envie de jouer avec, et pas uniquement pour son apparence extérieure : sa profondeur est aussi un atout de charme.

Et c'est pas Henry le prêtre pédophile qui dira le contraire !

Et c’est pas Henry le prêtre pédophile qui dira le contraire !

Entrée #4 – 20/06/2013 à 15:10

Je retire ce que j’ai dit de la customisation du héros. Je viens de croiser un sosie du personnage principal de Breaking Bad. Je l’ai reconnu directement, et après inspection, son nom était vraiment Walter ‘Heisenberg’ White. Classe.

Entrée #5 – 20/06/2013 à 16:02

Après quatre nouvelles heures de jeu, je peux dire une chose : The Secret World ne déçoit pas.

Un des écueils du genre consiste à avoir un bon début suivi directement par du gameplay chiant, un scénario creux et du bash de mob à rebuter le plus chinois des coréens. TSW pourrait être un RPG Obsidian : fun, prenant, superbement scénarisé mais aussi buggué.

Pour les joueurs de MMOs, je vais parler brièvement du game system. Joueur de World of Warcraft, François Hollande te l’avait annoncé : le changement, c’est maintenant. Pas de classes, pas de niveaux : l’expérience vous donne des points de skills actifs (1 pour 40’000 d’XP) et de skills passifs (1 pour 120’000 d’XP). Ces valeurs n’augmentent jamais, et les quêtes sont généreuses. Ainsi, il n’est pas rare de gagner plus de 200’000 points, et ce dès le début du jeu. On dépense ses points pour débloquer l’accès à du meilleur équipement ou pour pouvoir utiliser 14 compétences parmi les 500 disponibles. Elles sont réparties sur trois armes de corps à corps, trois armes à distance et trois types de magies. On ne s’équipe que de deux armes à la fois, ce qui permet de cadrer un peu les builds. C’est bien plus logique comme ça. Pouvoir utiliser une compétence de mitrailleuse avec une épée reviendrait à donner de la viande crue à Gordon Ramsay. Ça sert à rien, et ça mérite un gros pain dans la gueule.

Jusqu’à présent, toutes les quêtes du jeu (même les plus secondaires) sont intéressantes. Les personnages sont originaux, travaillés, et ils ne prennent pas le joueur pour un ouvrier de chez Charal. Il est rare de devoir défourailler du zombie pour rien et dans TSW, on doit réfléchir. Récolter des indices, décrypter des codes, comprendre des énigmes basées sur la culture, le bon sens ou le sadisme des développeurs. C’est jouissif. Deux conseils pour aborder sereinement et logiquement ces quêtes : utilisez le navigateur internet du jeu (raccourci « B ») mais ne lisez pas les solutions. Lire une solution, ça revient à donner de la viande crue à Gordon Ramsay. Et vous savez ce qui vous attend.

Pour aller de New York à Londres en passant par Séoul, on utilise l'Agartha. C'est un arbre souterrain magique où on a pour guide un britannique et des golems. Logique.

Pour aller de New York à Londres en passant par Séoul, on utilise l’Agartha,  un arbre souterrain magique où on a pour guide un britannique et des golems. D’accord.

Entrée #6 – 21/06/2013 à 18:55

Plus j’avance dans ce jeu, plus je me dis qu’il est vraiment maitrisé. J’ai du y jouer plus de 15h sur les deux derniers jours, et je n’ai encore pas remarqué une quelconque baisse de qualité.

J’ai eu l’occasion d’essayer la première instance du jeu. Je ne vais pas vous la spoiler comme un gros connard, mais Bruce Willis est mort. Tout ce que je peux vous dire est qu’elle est bien scénarisée, intéressante à jouer et méga-belle-sa-race. En plus, on peut la faire très tôt dans le jeu, ce qui est très rare chez la concurrence. D’après les dires de joueurs auxquels j’ai pu parler sur le jeu ou sur le serveur mumble de CanardPC, les prochaines instances sont tout aussi bien. Vivement.

En plus, dans les instances, il y a des cutscenes où on voit les personnages (moches) des autres.

En plus, dans les instances, il y a des cutscenes où on voit les personnages (moches) des autres.

Entrée #7 – 22/06/2013 à 11:11

La fin du trial approche.

J’avance dans l’histoire principale et je me délecte. Je n’ai pas envie de vous gâcher la surprise, mais un moment en particulier est de toute beauté. Afin d’éviter le spoil, voici un rébus explicatif.

Si vous ne trouvez pas la réponse, bonne chance pour les énigmes du jeu.

Si vous ne trouvez pas la réponse, bonne chance pour les énigmes du jeu.

Ça y est, je suis vraiment dans The Secret World, et pour longtemps.

Si vous voulez un jour acheter un jeu en dématérialisé, allez sur un comparateur de prix tel que dlcompare. Vous pourrez y trouver un classement de revendeurs classés par prix. C’est ainsi que je viens de débourser la modique somme de 16€ pour ce jeu, et je vous conseille de faire de même.

Si vous n’êtes pas convaincus, voici encore une petite fournée de screenshots.

Et une référence pop-culture de l'Internet mondial, une !

Et une référence pop-culture de l’Internet mondial, une !

Cette ombre me donne envie de me balader dans des parkings la nuit.

Cette ombre me donne envie de me balader dans des parkings la nuit.

La récolte d'indices donne toujours le droit à des trouvailles classes.

La récolte d’indices donne toujours le droit à des trouvailles classes.

Quoi ? Toujours pas ?

D’accord, je comprends. Essayez tout de même l’offre trial de 72H, ça ne coute rien et vous serez agréablement surpris, je vous en fait la promesse solennelle. Elle n’est pas disponible directement par contre, c’est via un système de buddy-key. Statistiquement, il est fort peu probable que vous ayez un ami qui joue à TSW. Mais si vous me laissez un commentaire gentil et votre adresse e-mail, je peux vous fournir une clé. Offre réservée aux français de France métropolitaine âgés au 1er Janvier de plus de 7 ans, offre soumise à condition, dans la limite de ma motivation disponible.

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

6 réflexions sur “72H avec The Secret World

  1. Befa dit :

    Une belle plume, sympathiquement référencée, et le meilleur MMO du moment : la rencontre produit un très agréable moment de lecture. Merci. Au plaisir de se croiser dans l’Agartha.

  2. Urukubarr dit :

    Woaw, difficile de croire après ça qu’un lecteur ne puisse pas foncer tout de suite s’acheter cette oeuvre vidéo-ludique ! Quelle plume ! Bourré de classe et de références, y’a pas à dire, va falloir sérieusement songer à devenir (co)rédacteur sur un site tel que JVC.

    PS :serait-il possible d’avoir une clé test svp ? =)

    • Jérôme dit :

      Merci bien !
      Pas de problème, par contre il me faudra ton adresse e-mail. Si tu ne veux pas la poster à l’air libre dans ce formulaire de commentaire (ce qui est tout à fait compréhensible), tu peux trouver la notre en bas de page. Je suis assez réactif, donc tu devrais pouvoir profiter du jeu très rapidement.

  3. Bouddhou dit :

    : D’accord, alors si j’obtiens l’attention nécessaire à l’expression de mes sentiments sur cet article à l’écriture détachée de tout code en fessant son point fort et trouvant son apogée de par la présence de somptueuse images, alors je pense pouvoir non sans une part de rêve, obtenir une série d’information numérique correspondant à une suite de données codant à une clé me permanentant d’effectuer une série d’action conduisant à un test.

    Post-scriptum : Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer, c’est toujours « beaucoup plus mieux » !!!

    Cordialement A.B.
    Merci

  4. I’ve shed a minimum of sixty lbs since sept 2011, and i do not have free skin…i think relativey slow b pollen would be the key…sometimes my pores and skin had that empty walmart plastic sack search, nevertheless it appeared to tighten up on it’s personal. My previously ridiculous stomach is simply about fully deflated, and no symptoms of unfastened skin…yay me.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :